Méditation pour un jour de pluie, pour être heureux même quand il pleut !

Autant que je me souvienne, j’ai toujours aimé la pluie.
Cela ne m’empêche pas d’apprécier aussi le soleil mais j’aime la pluie !
Petite, quand je pataugeais dans les flaques d’eau…
Adolescente car elle alimentait mes rêveries…
Toute jeune adulte quand j’ai commencé à apprécier les promenades sous la pluie, avec cette odeur bien particulière que prend la terre mouillée…
Aujourd’hui encore, quand je profite d’une journée pluvieuse comme d’un temps de pause.
Je l’aime aussi parce que j’aime les fleurs, le vert à profusion et que sans pluie, cela n’est pas.
J’ai également réalisé au fil du temps qu’elle apportait avec elle des énergies de libération, d’acceptation et d’introspection qui étaient très intéressantes et sur laquelles on pouvait méditer.

C’est ce que je vous propose, en m’appuyant sur les écrits de Dominique Loreau dans son merveilleux livre aimer la pluie, aimer la vie (cités entre guillemets).

Méditation pour la purification et la libération
« Malgré la tristesse qu’elle dégage parfois, la pluie a le pouvoir de nous calmer. Ah, compter les gouttes tombant une à une ! La pluie et ses gouttes claires apaisent, les états d’âme s’envolent. Regarder la pluie, se laisser gagner par une sorte de paisible somnolence jusqu’à ce que l’esprit se sente dégagé… Et l’on se sent bien à nouveau, libéré, prêt à reprendre le chemin de la vie et du bonheur. Le spleen disparaît comme il était venu. Oui, la pluie peut appeler à la guérison de l’âme. »

Méditation introspection
« L’univers de la pluie peut nous convier à ce monde du non-dit, du vide et de l’éveil. Il nous offre l’opportunité d’emprunter les voies de la sagesse universelle. Introspection, méditation, acceptation, oisiveté : s’immerger dans le monde de la pluie peut être l’occasion de contempler la réalité dans la plénitude de l’instant présent. Ce peut être le moment de prendre du recul à la fois poétique et philosophique face au tumulte de nos vies trépidantes et superficielle. La pluie nous invite à apprécier les multiples facettes de notre nature profonde et les trésors de sagesse en nous. »

Méditation sur l’acceptation
« Plus qu’accepter la pluie, il faudrait l’accueillir. La transcendance, c’est accepter les contradictions de la vie sans y opposer de résistance. Bien sûr, nous n’y sommes pas entraînés ; quand nous étions enfants, on nous a appris à résister. Mais si l’on accueillait la pluie comme inhérente à la vie, sans ronchonner, et que l’on faisait de même pour toutes les contradictions auxquelles nous sommes confrontés quotidiennement, nous pourrions TOUT apprécier… La pluie cesserait… du moins dans notre esprit (…). Faites donc cette expérience : un jour de pluie, sortez sans parapluie ! Et décidez, une bonne fois pour toute, que vous ne parlerez plus jamais « de la pluie et du beau temps ».

Après avoir lu ces petits textes, vous n’aurez peut-être pas l’envie subite de sortir sous la pluie, mais lisez simplement plusieurs fois le (ou les) texte(s) qui vous inspire(nt) le plus. Imprégnez-vous en tout en regardant la pluie tomber, chez vous, bien au chaud. Vous devriez sentir votre état d’esprit, peu à peu, se modifier.

Voilà de quoi vous occuper par une journée pluvieuse et apprendre à être heureux, même quand il pleut !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *