La délicatesse

Merveilleux iris

 Douce attention pleine de prévention
 Tellement discrète qu’elle en semble abstraite
 Si jamais elle ne blesse
 Ce n’est pas par faiblesse
 Précieuse essence qui nous caresse
 Cultivons-la avec finesse
 Apprécions-la quand elle se manifeste
 Par ces mots en présage,
 Devinez-vous son visage ?
 Je vous la présente avec tendresse :
 Mon amie, la délicatesse

Lucile Green (texte et photo)

A propos de la délicatesse…
Comment ne pas citer ce merveilleux poème de Paul Verlaine, Délicatesse :

À Mademoiselle Rachilde.

Tu nous rends l’égal des héros et des dieux,
Et, nous procurant d’être les seuls dandies,
Fais de nos orgueils des sommets radieux,
Non plus ces foyers de troubles incendies.

Tu brilles et luis, vif astre aux rayons doux,
Sur l’horizon noir d’une lourde tristesse.
Par toi surtout nous plaisons au Dieu jaloux,
Choisie, une, fleur du Bien, Délicatesse !

Plus fière fierté, plus pudique pudeur
Qui ne sais rougir à force d’être fière,
Qui ne peux que vincre en ta sereine ardeur,
Vierge ayant tout su, très paisible guerrière.

Musique pour l’âme et parfum pour l’esprit,
Vertu qui n’es qu’un nom, mais le nom d’un ange,
Noble dame guidant au ciel qui sourit
Notre immense effort de parmi cette fange.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.