Amour

Dialogues poétiques sur l’amour

I- amour Conditionnel

Je t’aime si…
Je t’aime quand…
Je t’aime avec…

Tu ne m’aimes pas.

Je t’aime à l’infini.
Je t’aime en poèmes.
Je t’aime plus que ma vie.

Tu ne m’aimes pas.

Pourquoi dis-tu cela ?
Tu me blesses,
mon amour.

Si tu m’aimais tu m’aimerais tout court.
Sans si, sans infini,
L’amour se passe de fioriture, de détour.

II – amour dépendance

Je t’aime car tu me manques quand tu n’es pas là,
Sans toi je ne vis pas.
Tu es mon air, mon alpha, mon omega.

Tu ne m’aimes pas.

Je t’aime car j’ai besoin de toi,
Quelle plus belle preuve d’amour ?
Qu’ajouter à cela ?

Je comble un vide en toi, tu dépends de moi,
Lien puissant certes mais illusion d’amour.
L’amour est un sentiment très différent.

III – amour possession

Je t’aime car tu es ma reine.
Je n’ai qu’une ambition, moi qui suis ton roi,
Te couvrir de diamants, d’or et de soie.

Tu ne m’aimes pas.

Que tu ne manques de rien, majestueuse sirène.
Que tu sois belle, puissante, souveraine.
Le monde à tes pieds comme au théâtre la scène.

Tu ne m’aimes pas.

Tous les trésors du monde ne sont-ils pas
La plus grande, la plus belle preuve de mes sentiments pour toi ?

La vie, mon chéri
N’est pas un conte des Mille et Une Nuits.
Bien qu’ayant très envie de les passer à tes côtés,
Je veux être seule avec toi, dans le dénuement et la simplicité.

IV- L’Amour

Tu prétends que je ne t’aime pas,
Pourtant mon être entier est tourné vers toi.
Je ne comprends pas.
Dis-moi à la fin ce qu’est l’amour pour toi.

Je ne saurais affirmer que l’amour est ci ou ça.
Mais je sais ce qu’il n’est pas.
L’amour n’est pas enfermement,
L’amour ne rend pas dépendant,
L’amour est sans condition,
L’amour est sans possession,
L’amour ne s’achète pas,
L’amour est ou n’est pas.

Je t’entends.
Maintenant, dis-moi comment je puis t’aimer.
Je pourrais peut-être essayer ?

Tu m’entends, mais m’écoutes-tu ?
Me connais-tu ?
Ce pourrait être un bon début.
Ecoute-moi,
Regarde-moi,
Sens-moi,
Laisse-moi être totalement moi,
En confiance avec toi.
Alors je pourrai m’abandonner,
me sentant épanouie, libre, aimée,
Ainsi nous cheminerons ensemble, une journée,
une vie, une éternité.

Lucile Green

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.