L’espoir

L'horizon, Nice

 Même le ciel le plus chargé, le plus sombre, le plus gris
 Finit toujours par laisser entrevoir, comme une lueur d’espoir
 Un petit coin moins noir…
 Que ce soit par le vent
 Que ce soit par le temps
 Les nuages un beau jour se dissipent,
 Forcément…
 Et laissent percer ce petit bleu merveilleux
 Porteur d’un espoir bienheureux.
 En attendant,
 Gardons ce petit bleu au fond de notre coeur,
 Qu’il diffuse toute sa chaleur.

Lucile Green (texte et photo)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.