Si mon coeur était un jardin

Magnolias au printemps, jardin

J’aimerais que jamais il ne manque de rien
Qu’un jardinier en prenne le plus grand soin
Qu’avec amour
Chaque jour
Il vienne
Le regarder
L’écouter
Le sentir
De ses mains le fleurir
Le choyer
L’aimer

Le jardin
L’honorerait
De son parfum
De des couleurs
De sa fraîcheur
Apaiserait ses sens
De sa divine essence
Lui donnerait tout le bonheur
Qu’apporte la vraie beauté

Si mon cœur était un jardin
Je ne donnerais la clé
Qu’à un jardinier qui saurait l’aimer, le protéger
Et en attendant de le trouver
Moi-même m’en occuper
Le combler
L’aimer
Au fond nous sommes tous un peu jardinier
Et il est important de s’aimer

Lucile Green (texte et photo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.