Parlez-vous Chakra ?

Bien qu'invisibles, les "chakras" ("roues" en sanskrit) sont connus pour être des centres énergétiques. Ils sont associés à des couleurs. Il est important pour nous de bien connaître quelle couleur correspond à quel chakra (et aussi in fine à quel organe), aussi bien pour la chromothérapie (technique qui utilise l'énergie des couleurs pour soigner) que pour la lithothérapie (soin qui repose sur l'énergie des minéraux), qui dans les deux cas sont des soins énergétiques que nous développerons dans les articles suivants. Mais attention toutefois : comme tous soins parallèles à la médecine allopathique, la "réharmonisation" des chakras  - par telle ou telle technique - ne doit pas dispenser d’un traitement médical adapté à la maladie.

Mais revenons à nos chakras : que sont-ils ?
Ils sont à la base de la médecine ayurvédique, vieille de cinq mille ans. Il en existe de très nombreux, répartis sur tout le corps mais les chakras majeurs sont au nombre de sept, situés le long d’une ligne qui suit le trajet de la colonne vertébrale. D’autres médecines les reconnaissent à leur manière : en Chine, ils ont été intégrés dans la pratique de l’acupuncture ; en Occident, ils correspondent aux plexus, des réseaux de nerfs et de vaisseaux, dont le plus connu est le plexus solaire, situé sous le diaphragme.

Selon la tradition indienne, l’énergie circule d’un chakra à l’autre par des canaux invisibles. L’énergie doit pouvoir passer librement dans les chakras, sans excès, sans manque ni stagnation. Or, un mal-être, une émotion forte, des problèmes anciens non résolus, une mauvaise hygiène de vie ou le stress pourraient les dérégler : les chakras se fermeraient, empêchant l’énergie de circuler. Pour les hindous, ce déséquilibre favoriserait les maladies. Equilibrer ses chakras contribuerait donc à prévenir ou à soigner ces dernières.

Les chakras sont associés à des couleurs :

Le premier chakra : chakra racine
Associé à la couleur rouge, il permet notre enracinement. Il est le lieu de la confiance en soi et du courage.
Il est en lien avec le métabolisme, le système lymphatique et la vessie. Il est lié aux glandes surrénales.

Le deuxième chakra : chakra du sexe
Associé à la couleur orange, il est le lieu de la vitalité, de la créativité, de la sexualité.
Il est en lien avec les reins, l’appareil reproducteur, les intestins et le système immunitaire.

Le troisième chakra : chakra du plexus solaire
Associé à la couleur jaune, il est le lieu de l'équilibre et de la spontanéité.
Relié au pancréas, il a une action sur le foie et la vésicule biliaire ainsi que sur le système digestif (estomac).

Le quatrième chakra : chakra du coeur
Associé à la couleur verte, il est le centre de l'amour et de la l'harmonie.
Il est en lien avec le cœur, le système circulatoire, les poumons et le thymus.

Le cinquième chakra : chakra de la gorge
Associé à la couleur bleue, il est le lieu le la communication et de l'expressivité.
Il est le centre du système respiratoire, en lien avec le fonctionnement de la glande thyroïde. Il est important pour le fonctionnement du cou, de la voix et des mains.

Le sixième chakra : chakra du troisième oeil
Associé à la couleur indigo, il est le siège de l'intuition, le centre de la sagesse et de l'imagination.
Il est en lien avec l’hypophyse, et soutient la fonction des yeux et du système nerveux.

Le septième chakra : chakra du sommet
Associé à la couleur violette, il est le lieu de la spiritualité et de la réalisation de soi.
Il est en lien avec la glande pinéale (épiphyse). Son action porte sur l’activité du cortex cérébral, il a une action importante sur la circulation de l’énergie dans le corps et sur les activités intellectuelles, la concentration et la mémoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.