49938879 - piano keys on black piano

"L'oreille est le chemin du coeur. ”
Voltaire

Pourquoi et comment la musique agit sur notre bien être

Les sons agissent directement sur nos cellules : la musique n'est pas immatérielle. L'air est son support : tous les sons déplacent de l’air, exerçant une « pression acoustique » qui vient caresser ou frapper nos tympans. Tous les sons ont leurs propres fréquences, leurs propres vibrations : trop aigus ou trop graves, on ne les entend pas.

Des chercheurs ont constaté qu’en envoyant des ultrasons très puissants dans une boule de verre remplie d’eau, on voyait se former de minuscules bulles émettant des éclairs bleuâtres, montrant que les sons ont une action physique sur la matière. Ainsi, même si notre oreille ne perçoit, en apparence, que les fréquences « moyennes », la première influence de la musique s’exerce sur tout notre corps.

Notre corps a lui aussi ses bruits : battements du cœur, circulation du sang, pulsations du système nerveux… Si les rythmes et les fréquences extérieurs sont trop rapides ou agressifs, notre corps est perturbé est s'adapte en « suivant le mouvement ».
Il en résulte une augmentation du stress et de la tension.  A l’inverse, si la musique entre en correspondance avec nos rythmes biologiques, l’harmonie règne…

D'où l'idée que les vibrations peuvent être utilisées pour soigner : certaines fréquences musicales – ou des sons de notre environnement quotidien – entrent en résonance avec celles de notre système nerveux et procurent une sensation d’apaisement, de bien-être. Inversement, d’autres vibrations entrent en conflit avec nos fréquences intérieures provoquant des dissonances qui malmènent notre système nerveux. Cela explique aussi l’effet calmant des musiques dites de relaxation : les rythmes du cerveau s’adaptent à ceux de la musique, ralentissent leur intensité et nous détendent, voire nous font plonger dans un profond sommeil.

Concrètement, quels sont les effets de la musique ?

La musique a des effets sur le corps, l’esprit et l’âme.

  1. Antidépresseur naturel

La musique régularise les hormones du stress, réduit le stress et l’anxiété et apaise nos tensions.
Grâce aux vibrations qu’elle émet, la musique accélère la production d’endorphines, qui ont des propriétés analgésiques et procurent une sensation de bien être et ont fait l’objet récemment de nombreuses recherches biomédicales. De manière très concrète, nous avons tous fait l’expérience d’une musique particulière qui nous donne « la chair de poule». Selon le Dr Pierre Lemarquis, neurologue, «ce frisson est lié à la libération d'endorphines qui agissent comme des antidouleurs.»
La musique nous apporte un sentiment de sécurité et de bien être.

  1. Amélioration de l’état physique

La musique agit sur le corps et l’état physique dans son entier, elle réduit la tension musculaire : des recherches sur les effets physiologiques de la musique nous montrent qu’elle agirait sur notre système nerveux parasympathique lequel se conduit comme un protecteur naturel de notre organisme en empêchant notre système nerveux sympathique de s’emballer. Ses effets se font sentir par un ralentissement de nos rythmes respiratoire et cardiaque, par une diminution de la tension artérielle, une détente musculaire et par l’instauration d'un état de calme .
La musique entretient la santé dans sa globalité en renforçant le système immunitaire, en stimulant la digestion, en ralentissant et égalisant les ondes cérébrales ou encore en influençant la fréquence cardiaque. Elle accroît l’endurance, influence la température corporelle, le mouvement et la coordination physique…

   3.  les sons guérisseurs

Il y a plus de 5000 ans, la médecine traditionnelle indienne et chinoise utilisait déjà les effets spécifiques des sons.
Depuis des millénaires, des peuples pratiquent les cercles de rythme (tam-tam, djembé, tambours), qui font partie des grandes traditions chamaniques.
En occident, la musicothérapie nait dans les années 50. Aujourd’hui, elle s’amplifie : traitement de l’autisme infantile, de la dépression, des psychoses… Les scientifiques sont de plus en plus nombreux à s’intéresser aux effets de la musique sur le cerveau et sur le corps.

  1. La musique stimule l’activité cérébrale et la mémoire

La musique stimule l’activité du cerveau.
Hervé Platel, professeur de neuropsychologie à l'université de Caen indique que «plusieurs études ont montré que la pratique musicale améliore la mémoire de travail ou mémoire à court terme» et que «certains travaux ont mis en avant des effets sur l'apprentissage scolaire: les capacités d'attention et de concentration sont renforcées.» 

  1. Voyage au cœur de nos émotions

L’action de la musique touche le système limbique, très important pour nos émotions. Le rythme, la tonalité et l’intensité des sons stimulent nos réactions émotives.
La musique peut agir comme une  madeleine de Proust, nous faisant revivre des souvenirs, un moment lors d'une écoute soit surprise soit consciemment choisie .
Certaines musiques jouent sur notre état émotionnel comme un sédatif, d’autres comme un remontant.

  1. Langage de l’âme et aide à la présence à soi

Platon affirmait que : « La musique est un moyen plus puissant que tout autre parce que le rythme et l’harmonie ont leur siège dans l’âme. Elle enrichit cette dernière, lui confère la grâce et l’illumine. »
Certaines musiques favorisent un état profond de détente propice à l’écoute de soi, à l’apaisement et à la concentration. Mais attention, il faut bien choisir ses musiques, toutes n’ont pas le même effet !

Quelles musiques pour quels effets ?

Toutes les musiques n’ont pas les mêmes effets : il faut donc choisir la musique adaptée.
Voici un petit voyage musical, à travers les différentes époques et styles.
Au rayon bien-être, voici ce que vous trouverez – avec des exemples et à consommer sans modération, selon l’effet recherché et vos goûts bien sûr !

Le chant grégorien :
Tant par son rythme que par sa tonalité, il favorise la sérénité, la relaxation psychologique et corporelle. Comme toute musique méditative, la respiration est calme ; le débit cardiaque se ralentit, la tension artérielle diminue. De ce fait, il est excellent pour travailler, se concentrer, méditer, et atténuer le stress.
Pour découvrir :

La musique sacrée :
Toutes les musiques sacrées (orientales, occidentales traditionnelles ou modernes) ont la particularité de faire passer le cerveau en « ondes alpha », caractérisé par un état de "veille calme". C’est pourquoi ces musiques sont propices non seulement à l’éveil spirituel mais aussi à la relaxation et à la réduction des douleurs.
Pour découvrir :
Musique sacrée catholique :

Musique sacrée celtique :

La musique baroque :
La musique baroque dégage une sensation de stabilité, d’ordre, de sécurité et crée un environnement mentalement stimulant pour le travail.
Exemples: Vivaldi, Bach, Pachelbel, Corelli, Haendel
Pour découvrir (même si vous connaissez très certainement déjà) : les quatre saisons de Vivaldi

La musique classique :
La musique classique se caractérise par sa clarté, son élégance et sa transparence. Elle peut contribuer à améliorer la concentration, la mémoire.
Exemples : Mozart, Haydn
Pour découvrir : le magnifique mouvement adagio du concerto piano de Mozart N°23

La musique romantique :
C’est la musique la plus chargée émotionnellement, l'exaltation des sentiments, de la plus grande tristesse à l'allégresse la plus éclatante.
Exemples : Chopin, Wagner, Liszt
Pour découvrir : le sublime concerto pour violon de Mendelssohn en mi mineur, Op. 64 :

Le jazz, le blues :
Les multiples formes « classiques » du jazz évoquent toutes les émotions humaines. Elles ont un effet tonifiant sur l’organisme.
Le jazz permettrait d’accéder à une certaine forme de créativité et de résoudre des problèmes complexes qui nécessitent de sortir des sentiers battus.
Exemples : musique de Miles Davis, John Coltrane, Keith Jarret
Pour découvrir : Keith Jarret, concert à Cologne

Le rock :
Certaines formes « classiques » du rock stimulent les passions, d’autres relâchent les tensions intérieures. C’est la musique dont les effets divergent le plus d’une personne à l’autre.
Exemples : Elvis Presley, Rolling Stones, Michael Jackson
Pour découvrir : Michael Jackson, sa très inspirée chanson Earth Song

A contrario, certains types de musique sont à éviter si vous souhaitez atteindre bien-être, équilibre et harmonie - et je pense que vous comprendrez si je ne propose pas d'extrait pour ces dernières catégories :

Le heavy metal, punk, grunge… :
Ces musiques, généralement écoutées très fort, affectent directement le système nerveux en sollicitant de manière excessive les tympans et les nerfs auditifs. D’où des réactions physiologiques immédiates telles que l’augmentation des battements cardiaques, de la respiration, de la tension, etc.

La techno :
La pulsation et la fréquence de la basse rythmique qui sous-tend toute la techno dite « commerciale » évoquent les battements cardiaques. Plongé dans une ambiance techno, l’organisme est contraint de s’adapter à ce rythme, et ces fréquences modifient celles du cerveau. Ce qui provoque, à la longue, comme un « état de transe ». Les spécialistes de la médecine énergétique chinoise affirment que cette musique perturbe très gravement notre énergie.