Préambule : le tourbillon du quotidien

Avez-vous remarqué qu’il existe des livres sur presque tout, mais pas sur le quotidien ?
Avez-vous remarqué qu’on fait des émissions télé sur presque tout, mais pas sur le quotidien ?
Avez-vous remarqué qu’on donne des cours sur presque tout mais pas sur le quotidien ?
Et pourtant …

Se lever, se laver, prendre son petit déjeuner, conduire les enfants à l’école, prendre sa voiture, aller au travail, déjeuner avec ses collègues, faires les courses, faire revoir les devoirs, plaire à son mari (si si même après dix, quinze, vingt ans de mariage, un, deux, trois, quatre, cinq enfants une femme doit plaire à son mari !), etc.

Cela occupe 98% de notre temps, de nos pensées, de nos vies.

Chaque tâche mérite presque à elle seule un manuel – et il y en a sûrement – mais comme dans un plat, l’important n’est-il pas la sauce qui lie tous les ingrédients, quelles que soient leur qualité, leur beauté ?

Peut-être la saveur de la vie réside-t-elle dans cette sauce dont on ne sait rien, ce petit talent pour orchestrer toutes ces tâches fussent-elles joyeuses ou pénibles, désirées ou redoutées, choisies ou imposées.

Un gramme de bonne humeur, deux zestes de lacher prise, trois décilitres de compassion, une bonne grosse cuillère d’amour, mais aussi un sac d’imprévus, une livre de ras-le-bol, un bon gros kilo de fatigue…

Si seulement on connaissait la recette du quotidien parfait, vous pensez qu’on s’ennuierait ?

Je ne crois pas, je rêve d’un monde où on serait réveillé avant le réveil, frais et dispos pour aller au travail, plein d’enthousiasme, où la tartine ne tomberait pas du côté beurre-confiture, où il y aurait une musique merveilleuse partout, où les parents ne crieraient plus sur les enfants, où les animaux seraient en paix, où il n’y aurait plus d’embouteillage – ou bien où chacun prendrait ce temps comme une occasion de décompresser, pourquoi pas comme une petite parenthèse sacrée dans sa journée…

Et pourquoi pas ?

Sans arriver à ce monde idéal – qui finalement l’est peut être pour moi mais pas forcément pour vous – si on essayait ?

Si on commençait par se simplifier la vie, par se débarrasser ce tout ce qui nous dérange ? A commencer par nos pensées !

Avez-vous déjà réservé une heure de massage, pensant en faire le rayon de lumière de vos journée (ou de votre mois) et une fois bien installé sur la table vous être branché sur radio quotidien : « bonjour, pendant que vous vous détendez bien tranquillement au cours de ce massage qui va vous coûter cent euros – alors que vous êtes presque dans le rouge, rappelez-vous – votre frigo est vide, votre fille de trois ans vous attend à l’école et vous arriverez encore en retard et cette fois sans bonne raison. Vous n’êtes même pas en réunion, vous vous faites masser !! Non mais allo ! Vous n’avez toujours pas pris rendez vous chez le coiffeur pour votre fils qui pourra bientôt se faire des couettes (remarque, pas bête, une nouvelle mode à lancer, tiens), et et et… ».

« Voilà, votre massage est terminé » !

Et vous vous retrouvez là, cent euros de moins en poche et encore plus stressé qu’il y a une heure.

On dirait bien que quelque chose ne tourne pas tout à fait rond ?

Bien sûr, vous avez acheté tous les livres (et même pris le temps de lire trois pages du premier qui est sur votre table de nuit depuis trois mois…) sur la méditation, le lâcher prise, la sophrologie, le bouddhisme (soyons fou !), la thérapie par les plantes, par les pierres, etc. Et vous le savez, tous ces livres renferment une part de vérité, tous sont extraordinaires, bien écrits, clairs.

Donc une seule conclusion : « vous êtes nul » !

Et ça tombe bien car c’est que votre chef vous fait comprendre à longueur de temps (pourquoi tel rapport n’est il pas encore sur son bureau, tel rendez vous pas pris ?), vos enfants aussi d’ailleurs (pourquoi n’y a-t-il rien dans le frigo ? Pourquoi on ne peut pas avoir de chien, de chat, de cochon d’inde, de lapin, de canari…. d’éléphant ? (tiens pourquoi pas, c’est bien un éléphant !), votre mari s’y met aussi (« tu as vu ma chemise, la bleu avec les rayures roses? » - «  Ah oui, celle qui a une grosse trace de fer, je faisais réciter la leçon à Antoine et j’ai dû, comment dire … »), même votre coiffeur (« vos cheveux sont secs, il faudrait penser à faire des masques »), sans parler de votre mère auprès de laquelle vous étiez aller chercher un peu de réconfort et qui vous sert un « mais comment font les autres ? ».

CQFD, vous êtes nul !

Et pourtant une petite voix au fond de vous, très très très lointaine, comme une petite fée, vous dit que ce n’est pas vrai, que vous êtes responsable, forte, dynamique, à l’écoute, encore bien pour votre âge, organisé (si si organisé !).

Je vous en supplie, écoutez la.

Oui vous l’êtes, vous êtes même parfait. C’est juste que, comme un tout petit bateau perdu au milieu de l’océan, vous êtes perdu – un peu, parfois pas mal même – et ça tangue, parfois beaucoup, et il fait noir, souvent très noir.

Nous connaissons tous ce sentiment et quand on est dans cet état, on peut bien vouloir méditer, lâcher prise, c’est très difficile de mettre cela en pratique. On peut bien comprendre ce qu’il faudrait faire mais ne pas y arriver. Ces techniques sont formidables mais sans la pratique régulière et assidue, elles pourront difficilement nous aider dans le tourbillon de notre quotidien : on n’apprend pas à nager en pleine tempête !

Il faut les garder en tête, pour plus tard peut être mais d’abord, commencer par du concret, du réel, simplifier !

J’aimerais vous apporter de la légèreté, de la clarté, et bien sûr du bonheur si j’étais certaine de ce soit possible, mais je préfère ne pas faire des promesses que je ne pourrais tenir.

Dans ce livre concret et pratique (et certes parfois fantasque !), j’ai imaginé des situations de la vie quotidienne. Présentées sous forme de questions, elles sont plus ou moins importantes mais il y a de grandes chances, ou plutôt de grands risques, que vous ayez un jour à y faire face. Pour chaque question, je vous apporte une petite analyse (« que dit la tête »), un schéma de décision avec des questions pour vous aider, et une section « pour aller plus loin » qui fait elle généralement davantage appel à l’intuition. Selon le parcours de chacun, cette section donne des outils qui peuvent être utilisés, des axes de travail et des références à des livres ou techniques.

Comme vous le constaterez, il n’y a jamais une seule bonne réponse à ces questions, la vérité est individuelle et doit être trouvée par chacun, en fonction de sa situation mais je crois fondamentalement que les questions à se poser restent les mêmes.

Des questions claires pour des réponses claires et un quotidien plus léger et lumineux, à vous de jouer !

Vous pouvez soit lire ce livre dans l’ordre des chapitres, soit aller directement aux sujets qui vous parlent le plus. J’espère vous faire rire (un peu ) et réfléchir (beaucoup) ou rire (beaucoup) et réfléchir (un peu), selon votre envie !