28507136 - branch of tropical flowers frangipani (plumeria)

“L'odorat est le sens de l'imagination.”
Jean-Jacques Rousseau

Le  pouvoir des odeurs

Le pouvoir des odeurs suscite aujourd’hui un intérêt nouveau face aux affections liées au changement de notre mode de vie et de notre environnement, comme la pollution.
Dès l’Antiquité, de Egypte, à l'Asie, des pouvoirs ont toujours été attribués aux senteurs : myrrhe, épices ou bois rares, ginseng et aromates étaient déjà associés aux rites religieux, mystiques.
Nos ancêtres n’ignoraient pas les vertus curatives, apaisantes, stimulantes... de ces arômes si précieux.
Avez-vous déjà laissé votre odorat vous guider, revitalisé par l’odeur de la rose, du patchouli, envoûté par l’ilang-ilang, la menthe, apaisé par la bergamote ou le bois de santal ? Le parfum influe sur notre comportement et notre esprit, éveillant en nous des sentiments divers de relaxation, de détente, de dynamisme, et nous plongeant dans un total bien-être.
Plusieurs études scientifiques, ont démontré les effets des stimulations olfactives sur l’activité cérébrale et les réactions qui s’ensuivent au niveau de notre corps et de notre mental. Le parfum peut ainsi contribuer à un certain équilibre et une certaine harmonie entre corps et esprit.
Les huiles essentielles, grâce à leurs vertus thérapeutiques, peuvent aussi procurer un intense bien-être. L’aromathérapie repose sur les bienfaits naturels de ces huiles essentielles.

Pourquoi et comment les odeurs agissent sur notre bien-être ?

Vous connaissez sans doute l’aromathérapie qui soigne par les plantes. Avez-vous déjà entendu parler de l’aromachologie, qui étudie l’influence des odeurs sur le comportement, l’humeur et de manière générale sur notre psychisme ? Le terme d'aromachologie a été utilisé pour la première fois dans les années 1980.

L’influence de l’odeur sur le comportement s’explique par le fait que l’odorat est le seul de nos cinq sens qui n’accède pas directement à notre conscience : quand nous respirons une fragrance, le message olfactif est perçu par notre inconscient. Il ne passe pas par la case “conscience” mais passe d’abord par le système limbique. Cette partie du cerveau est le siège de nos émotions – agressivité, peur, plaisir … – jouant un rôle primordial dans notre comportement.

C’est aussi dans cette partie du cerveau que se forme la mémoire, ce qui expliquerait peut-être l’émergence de souvenirs par le simple fait de respirer un parfum, comme le décrit si bien Proust avec cette madeleine qui éveille chez lui de tendres souvenirs d’enfance.

Les informations résultant des odeurs que nous respirons sont analysées par notre cerveau sans que nous en ayons conscience. L’odeur déclenche des réactions physiologiques et une réponse qui peut être positive (le plaisir de sentir une odeur de pain chaud par exemple) ou négative comme la fuite (une odeur d’égout).

L’odeur déclenche non seulement un comportement, mais elle déclenche aussi une réaction spécifique sur notre organisme.

Quelles odeurs pour quels effets ?

Les fragrances jouent un rôle sur notre psychisme, sur la régulation des grandes fonctions vitales de notre organisme et même sur nos facultés intellectuelles. Encore faut-il savoir quels effets provoquent telle ou telle odeur !

le citron et la menthe poivrée ont un effet stimulant, la noix de muscade, la sauge et la lavande calment, le jasmin, le romarin et la cannelle aident à la concentration …

Au Japon, par exemple, où l'on a compris depuis longtemps la grande influence que peut avoir une simple odeur, les entreprises n’hésitent pas à diffuser du parfum dans les bureaux, selon l’heure de la journée. Le matin, les employés peuvent respirer l’odeur fraîche du citron qui a des vertus stimulantes et l’après-midi, ce sont les odeurs de fleurs qui vont leur permettre de se concentrer plus facilement. Certaines odeurs permettent également d’apaiser les esprits et de rendre l’atmosphère plus “zen” comme la lavande par exemple, connue pour ses vertus apaisantes.

Le rôle de l’aromachologie peut également être préventif. Certaines odeurs aident en effet à restaurer l’équilibre du corps en luttant contre la fatigue par exemple. Les fragrances peuvent aussi aider à éliminer des tensions nerveuses voire libérer des blocages fonctionnels, comme le fait l’ostéopathie.

Aromathérapie et bien-être

Petite présentation des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont des extraits de plantes obtenus par distillation à la vapeur d'eau. Seules les plantes aromatiques peuvent donner une huile essentielle car elles synthétisent et stockent des essences dans leurs tissus.
Formidables concentrés de molécules aromatiques naturelles, de multiples propriétés thérapeutiques ont été démontrées dans des nombreuses études pharmacologiques : anti-infectieuse, antispasmodique, relaxant, antalgique, anti-inflammatoire, etc. Nous nous limiterons ici principalement à des huiles essentielles favorisant le bien-être et la détente, par la relaxation ou par un effet dynamisant.

Utilisation et mise en garde

Il existe quatre principales méthodes pour utiliser les huiles essentielles:

La diffusion atmosphérique : c'est la technique la plus simple, mais il faut utiliser uniquement un diffuseur adapté et ne pas laisser le diffuseur atmosphérique actif en permanence (dix minutes par heure suffisent). Toutefois, la diffusion peut être contre-indiquée pour les personnes souffrant d'allergies respiratoires telles que l’asthme.

L'inhalation : Il suffit d'ajouter quelques gouttes d'huile essentielle dans un bol d'eau chaude (non bouillante) et d'en respirer les vapeurs, une serviette sur la tête. Une inhalation sèche est aussi possible en déposant quelques gouttes sur un mouchoir propre que l'on respirera ensuite profondément.

La voie transcutanée (massages ou bains) : peu d'huiles essentielles peuvent être appliquées pures sur la peau. Certaines huiles essentielles étant particulièrement agressives, car très riches en phénols (dérivé oxygéné du benzène), il est indispensable de les diluer dans une huile végétale.

La voie orale : cette méthode est potentiellement dangereuse car nombre d'huiles essentielles sont toxiques, notamment celles riches en cétones. D'autres, riches en phénols sont hépatotoxiques et doivent être prises avec des huiles essentielles hépatoprotectrices et sur du court terme.

N'étant pas dans une démarche de thérapie mais de bien-être et de relaxation, les huiles présentées ici seront essentiellement à utiliser en diffusion ou (plus rarement) par voie transcutanée, et excluent la voie orale.

Encore un petit mot avant de rentrer dans le vif du sujet :  bien que les effets secondaires soient limités quand les huiles essentielles sont utilisées à bon escient, rappelons qu'elles renferment des principes actifs très efficaces et puissants et doivent par conséquent être utilisées avec précaution, notamment :
- Eviter tout contact avec les yeux et les muqueuses sensibles (donc bien se laver les mains après contact avec les huiles essentielles). En cas de projection accidentelle, rincer impérativement l’oeil ou la muqueuse sous l’eau fraîche du robinet pendant 2 minutes puis placer une compresse imprégnée d’une huile végétale (olive, noisette, noyau d’abricot... ) pendant une dizaine de minutes.
- Respecter le nombre de gouttes recommandé, la fréquence d’application ou de prise, ainsi que la durée d’utilisation.
- Pour écarter les risques liés à de possibles réactions allergiques, réaliser préalablement à l’emploi un test de tolérance en appliquant quelques gouttes dans le pli du coude. En cas d’intolérance, une réaction cutanée sera visible en une dizaine de minutes et le traitement ne peut donc pas convenir.
- En cas d’ingestion accidentelle d’un gros volume d’huile essentielle, téléphoner au centre antipoison de la région.
- Utiliser les huiles essentielles chez la femme enceinte ou allaitante ainsi que chez l’enfant en bas âge est possible MAIS nécessite des précautions particulières. Dans ce cas, l’avis d'un thérapeute est nécessaire.

Quelles huiles essentielles pour quels effets ?

Les huiles essentielles détente

Huile essentielle de lavande officinale

L'huile essentielle de lavande officinale (ou lavande vraie) est régulatrice du système nerveux, calmante, sédative, anti-dépressive, purificatrice aussi bien sur le plan psychique que physique.
Elle amène équilibre et harmonie et conduit au respect de soi. Elle aide à trouver sa propre orientation et favorise l'inspiration.

Huile essentielle de petit grain bigarade

Puissante harmonisante sur le plan affectif, l'huile essentielle de petit grain bigarade (citrus aurantium) est l'huile du "coeur". Elle apaise, protège et rassure les cœurs blessés et solitaires. Sédative, elle favorise le sommeil. Elle est également calmante et rééquilibrante nerveuse.

 

Huile essentielle marjolaine à coquilles

L'huile essentielle de marjolaine à coquilles est indiquée dans les cas de fatigue, surmenage intellectuel, déprimes. Elle aide à traiter tous les problèmes du système nerveux autonome. Elle est également efficace contre les troubles du rythme cardiaque, les spasmes divers, les troubles digestifs d’origine nerveuse, la fatigue nerveuse et obsessionnelle.

Huile essentielle de basilic tropical

Revigorante et vitalisante, elle dissout la fatigue. L'huile essentielle de basilic tropical agit comme un tonique du système nerveux et est équilibrante. Elle apaise les crispations au niveau du plexus solaire et aide les personnes qui ont tendance à se disperser, hyperactives.
Elle est indiquée en cas de stress, nervosité, dépression et insomnie.

Huile essentielle de camomille noble

L'huile de camomille noble est indiquée en cas d'angoisse et de nervosité. Elle agit comme une calmante puissante du système nerveux central et un antispasmodique puissant.

Huile essentielle mandarine

L'huile essentielle de mandarine (citrus reticula) a une action relaxante et calmante, anti stress. Egalement efficace pour la constipation, les règles douloureuses, le mal des transports, elle est surtout utilisée pour son action anti-stress et son action bénéfique pour la détente et le sommeil.

 Les huiles essentielles "coup de fouet"

Huile essentielle de menthe poivrée

L'huile essentielle de menthe poivrée est tonique, rafraîchissante, stimulante nerveuse et générale. Elle est indiquée dans les cas de fatigue et mentale.

Huile essentielle de citron

L'huile essentielle de citron est tonique pour le système nerveux, dynamisante et stimulante. Elle est indiquée pour les cas d'asthénie, de fatigue générale, de lassitude ou de baisse de concentration.

Huile essentielle d'épinette noire

L'huile essentielle d'épinette noire agit comme tonique général, neurotonique, recharge du plexus solaire. Elle est indiquée en cas d'asthénie profonde, d'épuisement ou de coup de pompe.

Bougies parfumées et bien-être

Si vous ne souhaitez pas diffuser d'huiles essentielles, vous pouvez utiliser des bougies parfumées.
Les bougies sont désormais associées au bien-être et les bougies. Leur fonction va bien au-delà de la simple décoration : les bougies sont de véritables stimulateurs de la paix intérieure, car elles ont un effet apaisant et harmonisant direct sur l’esprit et le corps, par action directe sur le système limbique du cerveau. Les émotions sont donc canalisées et transformées en un ensemble de messages réconfortant. La douce chaleur et le parfum agréable qui émanent des bougies complètent le confort et la sensation de bien-être. La tranquillité que procurent les bougies parfumées permet une détente optimale. Tous les muscles tendus sont relâchés et la circulation sanguine se normalise, ce qui présente de nombreux avantages sur la santé elle-même.

Quelles odeur pour quels effets ?

Les odeurs ont un caractère très personnel, et varient selon les cultures, les souvenirs ... Choisissez avant tout une odeur qui vous plait et vous attire !

Les caractéristiques des odeurs seront les mêmes que vous utilisiez la diffusion d'huile essentielle ou une bougie parfumée. Par exemple diffuser de l'huile essentielle de lavande ou allumer une bougie parfumée à la lavande dans les deux cas un effet relaxant et apaisant.

Voici quelques exemples d'odeurs qui n'ont pas été décrits dans notre section concernant les huiles essentielles :

L'odeur de jasmin a des vertus relaxante et aphrodisiaque.

L'ylang-ylang a des propriétés euphorisante, anti-stress et agit comme un stimulant sexuel.

L'anis vert contribue à la relaxation physique et psychique et a une action euphorisante.

La camomille est sédative et calmante et efficace en cas de chocs nerveux.

L'odeur de camphre est tonique, stimulante et aphrodisiaque.

La cannelle stimule l'énergie vitale et a un pouvoir vivifiant.

L'odeur de bergamote est calmante et constitue un bon remède contre l'insomnie.

La fleur d'oranger (néroli) agit comme un tonique nerveux, un anti-déprime. Vivifiante, elle a également un pouvoir apaisant et favorise la confiance en soi

Bien choisir vos bougies parfumées

Pour bien choisir sa bougie parfumée, il faut dans un premier temps veiller à ce que l’huile parfumée ait été mélangée à la cire et non uniquement disposée à la surface de la bougie. Sans quoi, elle ne dégagera son parfum qu’au début et non en permanence. Les bougies bon marché utilisent souvent la deuxième méthode. Le mieux est de favoriser les bougies à la cire 100 % végétale avec des mèches pur coton et sans paraffine. La fragrance doit être à base d’huiles naturelles ou essentielles. Les parfums artificiels donnent parfois mal à la tête.
Il faudra également éviter de subir les phénomènes de mode avec les propositions des marques qui pourraient influencer vos choix et ne pas être bénéfiques à votre santé.
Grâce au label de qualité RAL, vous pouvez aujourd'hui distinguer une bougie de réelle qualité à d'une bougie "discount" disponible sur le marché. C'est l'association allemande pour la qualité des bougies (Gütegemeinschaft Kerzen e.V) qui se charge d'accorder, ou non, ce "label de qualité bougies".